Plus d'info sur:
www.origami-geneva.ch
My Origami - Factsheet
Mon entreprise:
Saentys
Industrie:
Communication / media
Nombre d'employés:
40
Vous avez besoin de
500m2
(Basé sur un ratio de 15 m² par employé)
Modules choisis:
Pièce IT / Serveur: +8m2 x 1
Cuisine: +8m2
*Recommandation estimative à affiner après discussion
Salle de réunion:
- Petite: +10m2 x 1
- Moyenne: +15-20m2 x 1
- Grande : +20-40m2 x 1
Pour plus d'information ou organiser une visite, merci de contacter:

VIRGINIE BONIN
+41 (0)22 839 73 80
virginie.bonin@eu.jll.com

Document non contractuel.
Les surfaces calculées sont estimatives et varient en fonction de divers facteurs dont les besoins et exigences de chaque utilisateur
2 Mar 2021

Louer des bureaux en zone FTI : critères et conditions

Bénéficiant d’une localisation « prime », à quelques minutes seulement du centre de Genève et de ses principaux accès routiers, l’immeuble de bureaux Origami est situé en zone d’activité économique dite FTI. Quel est leur rôle ? Dans quelles conditions peut-on s’y implanter ?

 

Comprendre les zones FTI

Interlocuteur de référence, la Fondation pour les Terrains industriels (FTI) est impliquée dans les 68 zones industrielles du canton de Genève. Des zones qui représentent à elles seules près de 69 000 emplois, répartis parmi plus de 500 métiers. Soit 15% du PIB genevois.

  • La FTI a pour principale mission d’accompagner les entreprises industrielles ou artisanales en recherche de terrains et de locaux sur le canton de Genève. 
  • Elle propose des solutions de relogement aux entreprises déjà implantées tout en régulant les prix.
  • Gestionnaire du parc industriel sur le canton, elle participe à l’aménagement et à la planification des zones FTI.
  • Elle réalise les infrastructures visant à améliorer le cadre de vie des usagers au sein de ces espaces.
  • Chargée de concilier attractivité économique et développement durable, dans un contexte de forte pression sur le foncier, elle optimise les ressources disponibles et pilote l’évolution des zones existantes pour les transformer en écoParcs industriels.

 

EcoParcs, un nouveau modèle d’écologie industrielle

Comment rapprocher développement durable et activité économique ? C’est le défi de la démarche écoParc, concept inédit « d’aménagement et de gouvernance incitant à une meilleure utilisation du sol et des surfaces par une optimisation des infrastructures, des équipements et des ressources. »

L’approche, innovante, s’appuie sur la coopération entre entreprises d’une même zone FTI pour favoriser le développement de solutions, services et infrastructures partagés. Gestion des déchets, offres de transports et production d’énergie peuvent en effet être mutualisés au même titre que les crèches ou restaurants interentreprises.

Chaque structure réalise ainsi des économies et améliore de fait la qualité de son environnement de travail.

Un esprit campus, riche en services intégrés et en espaces partagés, que l’on retrouve à une autre échelle au cœur du projet Origami, immeuble de bureaux actuellement en cours de livraison dans la zone FTI de Lancy.

 

S’installer dans une zone FTI : quels critères ?

Organe référent, la FTI est interrogée pour tout établissement de nouveau locataire et/ou propriétaire sur la zone. Chaque nouvelle installation ou acquisition doit en effet garantir la conservation d’une activité artisanale ou industrielle (production, transformation…) au sein des bâtiments investis.

En fonction de la zone, du type de bâtiment, du statut de l’entreprise demandeuse mais aussi du type d’activité envisagé, différents avis peuvent être rendus par la FTI. 

Ainsi, le siège social d’une entreprise réalisant plus de 40 % de sa production sur le canton de Genève peut installer en zone FTI son siège social et ce même si l’essentiel de sa production ne se fera pas sur site.

A l’inverse, une entreprise type boulangerie souhaitant mixer laboratoire de production et point de vente sur la zone devra impérativement consacrer l’essentiel de sa surface à la production, l’activité de vente entrant alors dans le statut dérogatoire attribué à chaque bâtiment. Ce statut, soumis à validation de la FTI, accorde à chaque entreprise le droit d’exploiter 12 % de la surface totale à d’autres fins que la production (bureaux, vente, logistique, etc…).

C’est cette dérogation, accordée à l’immeuble de bureaux Origami, qui permettra au bâtiment de déployer de nouveaux services intégrés (restaurant, crèche…) selon les objectifs de mutualisation et de synergie interentreprises suggérés par le modèle écoParc.

Retour au

blog

Restez informé des dernières actualités

Hello

Vous souhaitez en savoir plus ?

Shape your space
Étape 1 / 3
Les bases
champ obligatoire*
Vos besoins
De quoi avez-vous besoin dans votre futur espace de travail ?
Vos détails
Merci !

Vous avez reçu dans votre dossier de téléchargements un document PDF détaillant vos besoins techniques, ainsi qu’une recommandation de la surface nécessaire à votre entreprise.

Si vous ne parvenez pas à visualiser ce document, veuillez désactiver votre bloqueur de publicité et tenter de télécharger ce document à nouveau.

Vous pouvez maintenant fermer ce formulaire.